Accueil » Le Matériel » Le Papier

Le Papier

    Support étroitement lié à l’outil utilisé

    Autrefois, la calligraphie était écrite sur papyrus (fabriqué à partir de roseaux d’eau douce) ou sur parchemin (fabriqué à partir de la peau d’un animal).

    À l’origine découvert en Chine, le papier a été introduit au monde arabe vers 751. La technique de fabrication fut alors révélée par les Chinois après leur défaite face aux vainqueurs arabes. Le papier remplaça progressivement le papyrus et le parchemin car il était – cher et + facile à produire. Il se diffusera en grande partie avec l’expansion de l’islam et se propagera en Occident que vers les 11e/12e siècles.

    Papier bananier / kozo (=écorce interne du mûrier à papier) ahar fait main

    Tout comme l’encre, préparer son papier peut être en soi un véritable art. Surtout quand on tient à le faire de façon traditionnelle et soi-même.

    Voici un exemple de fabrication :

    1. Le papier est d’abord teint. Avec du thé, des pelures d’oignon, des écorces de grenade, du bois de campêche par exemple ou autres substances naturelles pour créer la nuance désirée.
    2. Il est ensuite recouvert d’une couche d’amidon et de plusieurs couches d’Ahar, mélange de blancs d’œufs et d’alun, appliqué avec une éponge. Une barrière microscopique se créée alors entre les fibres du papier et l’air, de sorte que l’encre ne pénètre pas dans le papier lui-même, mais repose sur l’ahar. Cela permet d’effectuer des corrections et des effacements facilement, en passant un morceau de coton ou par grattage avec un petit couteau spécial par exemple.
      • (à noter toutefois, les documents officiels de l’Empire étaient écrits sur des feuilles de papier poli mais non encollé. Ainsi l’encre absorbée empêchait de procéder à des modifications ou de fabriquer des faux)
    3. Une fois que les papiers sont secs, ils sont complètement brunis et polis. Avec une pierre d’agate par exemple jusqu’à ce qu’ils brillent. Si la feuille de papier brute n’était pas polie au cours de la semaine, l’encollage pouvait se craqueler et la feuille de papier était perdue.
    4. Les papiers sont ensuite mis de côté. Parfois pendant au moins un an avant de pouvoir être utilisés !
    différents types de papier fait main
    Différentes feuilles de papier blanc/papier teint, faites à la main arabiccalligraphysupplies.com

    En résumé, 3 grandes étapes :

    la teinte du papier, l’encollage (ahar) et le polissage.

    Le papier utilisé pour la calligraphie est généralement d’aspect crème ou beige. Pourquoi ? car le papier blanc fatigue les yeux avec le temps.
    Des papiers d’autres couleurs (tels que le bleu, le jaune ou le vert) sont utilisés pour des manuscrits spéciaux comme le Coran. Un papier de calligraphie arabe peut également être saupoudré d’or ou marbré (> voir l’art d’Ebru <).
    Parfois, une composition de calligraphie peut aussi être découpée lettre par lettre et collée sur un fond de chef-d’œuvre pour contraster. On appelle cette technique de formatage un «collage», tout simplement.

    (Je vous invite d’ailleurs à découvrir des vidéos sur la fabrication artisanale du papier et ces diverses techniques. Impressionnant et très inspirant 😍 )

    Bien sûr, tout le monde n’est pas capable de faire du papier fait à la main. Aujourd’hui, de nombreux calligraphes utilisent des papiers couchés de fabrication commerciale.

    Comment choisir son papier ?

    Si vous avez déjà essayé d’écrire avec un qalam en bambou ou en roseau sur du papier pour imprimante classique (environ 80g/m²), vous remarquerez que vous ne pouvez pas aller très loin. En effet le papier absorbe constamment l’encre. Cela reste possible décrire dessus (comme ci-dessous) mais en accrochant et pas très adapté.

    C’est pourquoi pour de meilleurs résultats, la calligraphie arabe requiert une surface brillante, de sorte que le calame ou la plume puisse glisser sur la surface avec un débit suffisant. On peut ainsi manier les mouvements du calame + facilement et donner des traits bien plus précis et fluides. Et quel plaisir de deviner les mouvements effectués à travers le rendu de l’encre…

    NB : Plutôt que d’être frustré par le papier qui va absorber toute votre encre, vous concentrer sur la décomposition et le perfectionnement du tracé de vos lettres vous aidera grandement ! Cela évitera de couper les lettres aux mauvais endroits et d’obtenir un résultat médiocre et pas très harmonieux 😉

    Concrètement pour vous entraîner en calligraphie arabe, vous pouvez utiliser de vieux magazines ou affiches sur papier glacé. Vous pouvez dessiner dessus des lignes pour vous guider dans votre écriture. On peut aussi se procurer des papiers de calligraphie brillants ou glacés via ma boutique ou dans les magasins d’art (entre 90 et 120 g/m²). Le Bristol convient aussi mais a un certain coût ce qui peut être un frein pour débuter car vous allez utiliser un grand nombre de brouillons !
    On peut même parfois utiliser des papiers glacés utilisés pour les copieurs et les imprimantes laser et à jet d’encre. Ceux-ci auront un grammage plus épais.

    papier lisse et papier photo
    2 types de papier lisse brillant,
    avec un grammage différent.


    ici le papier que j’utilise pour mes entraînements (cliquez ICI pour en savoir +)

    Je parle ici du calame, bien sûr les autres outils ont leur propre effet. Mais en général, cela sera identique : + le grammage est fin (papier non lisse, d’imprimante) et + le papier aura tendance à absorber l’encre et “baver”. Surtout si l’on trace lentement les lettres.

    Et je trouve que sur papier lisse, les calligraphies rendent particulièrement bien, que ce soit avec des outils à base d’encre ou même avec des marqueurs…

    Dernièrement j’ai aussi essayé d’autres types de papier, cette fois beaucoup plus épais (environ 250g) et parfois colorés. Le calame glisse beaucoup moins dessus mais elles ont l’avantage d’absorber l’encre sans faire de gros pâtés ce qui permet de jouer avec les dégradés de couleurs dans mes tracés.

    Vu le coût relativement plus élevé de ces feuilles, cela reviendrait bien trop cher de faire les exercices et entraînements quotidiens dessus 😉 C’est pourquoi je les utilise plutôt pour les commandes que je reçois et faire des calligraphies “au propre” ou qui seront destinées à être encadrées et affichées


    Ci-dessous quelques exemples, vous trouverez d’autres aperçus dans ma boutique à la rubrique des calligraphies personnalisables.

    Mon Conseil : Testez le papier avant de l’acheter ! (si vous pouvez ou sinon prenez que quelques feuilles si possible dans un 1er temps)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *