Accueil » Non classé » La calligraphie arabe inscrite à l’unesco

La calligraphie arabe inscrite à l’unesco

    Ça y est, depuis hier Mardi 14 Décembre 2021, la calligraphie arabe est inscrite et reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une inscription qui arrive aussi dans la semaine durant laquelle est célébrée la Journée Mondiale de la langue arabe.

    Je vous en parlais dans une de mes vidéos il y a déjà un moment. C’est chose faite et désormais officielle.

    Nouvelle inscription au patrimoine culturel immatériel. Les arts de la calligraphie arabe : compétences, savoirs et pratiques.

    Le projet commun présenté à l’ONU en 2020 pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), a été défendu par 16 pays : l’Algérie, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, l’Égypte, les Émirats Arabes Unis, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, le Maroc, la Mauritanie, la Palestine, le Sultanat d’Oman, le Soudan, la Tunisie et le Yémen.

    Qu’est-ce que le patrimoine culturel immatériel ?

    Aussi appelé le « patrimoine vivant », est « un héritage de nos ancêtres que nous transmettons à nos descendants« , définit l’UNESCO. Il comprend « les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels et les événements festifs« .  

    « Pour être définie comme un patrimoine culturel immatériel, une pratique culturelle doit être dynamique… Elle doit avoir un sens dans la vie des gens »

    Tim Curtis, secrétaire de la convention de l’UNESCO sur le sujet, adoptée en 2003.

    Quant à la calligraphie arabe, l’agence onusienne décrit :

    « La calligraphie arabe est la pratique artistique qui consiste à écrire à la main l’écriture arabe de manière fluide afin d’exprimer l’harmonie, la grâce et la beauté »

    « Elle a toujours servi de symbole du monde arabo-musulman », avait affirmé Abdelmajid Mahboub, cadre de la Société de préservation de l’histoire saoudienne. Une ONG investie dans le projet.
    Cependant « beaucoup de gens n’écrivent plus à la main du fait de l’évolution des technologies, et le nombre d’artistes spécialistes de la calligraphie arabe se réduit fortement« , avait-il regretté.
    L’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, aura certainement un impact positif sur sa préservation.

    Le ministre saoudien de la Culture Badr ben Abdallah ben Farhane, s’est félicité de cette décision estimant qu’elle allait « contribuer à développer cet héritage culturel« . 

    Aujourd’hui même, la Turquie se voit elle aussi inscrite sur la Liste du Patrimoine Immatériel : Hüsn-i Hat, la calligraphie traditionnelle dans l’art islamique en Turquie.

    Grâce à l’intégration de cet art à son patrimoine immatériel, l’UNESCO permet ainsi de préserver cette très ancienne pratique artistique. Un art largement répandu et admiré dans le monde arabo-musulman (mais pas que 😉).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *