Accueil » Timeline Express Announcements » Califes du 7ème siècle et 1ers écrits religieux

Califes du 7ème siècle et 1ers écrits religieux

    manuscrit coran

    Un exemplaire du Coran datant de Ier siècle de l’Hégire, 7e – 8e siècle ap. J-C

    Le Coran étant un texte sacré, la calligraphie le devient aussi.

    Les 1ers Corans sont en style Hijazi, une écriture simple dont les hampes des lettres penchent vers la droite.

    Attention à ne pas confondre : la « compilation » du Coran ne signifie pas sa “rédaction”. Cela signifie sa transcription et son rassemblement dans un volume unique. (Le Coran étant la Parole divine, du Créateur, révélée au Prophète Mohammed , messager dont le devoir était de transmettre cette Parole à l’Humanité.)

     

    Retour sur un peu d’histoire pour mieux comprendre…

    Pour résumer, cela a commencé suite à la disparition d’un grand nombre de Hafadhat Al-Qur’an.
    (حفظة القرآن=personnes ayant mémorisé la révélation coranique)

    Beaucoup craignaient pour la préservation du Coran et cela était devenu une source d’inquiétude pour de nombreux compagnons du Prophète Mohammed ﷺ.

    feuillet coran

    Coran datant du 7e siècle écrit en style mecquois. Versets 61 à 73 de la sourate Al-Qassas.

    Début du 7e siècle, Othman ibn ‘Affan suggère alors au calife Abu Bakr (règne 632-634) de rassembler le Coran (dont les versets étaient alors écrits sur différents supports : os, cuir, feuilles de palmier etc) et de le compiler dans un livre unique afin de garantir sa préservation.

    Une compilation minutieuse…

    Le calife charge Zayd ibn Thâbit (qui était scribe de Mohammed ) de préparer une copie du texte coranique sur des feuillets. Une fois complétés et soigneusement vérifiés par les compagnons du Prophète , ces feuillets furent confiés à la garde d’Abou Bakr.

    Après la mort de ce dernier, le 2ème calife lui succédant, Omar ibn al-Khattab (r. 634–644) les reçu. Ceux-ci furent transmis par la suite à sa mort à sa fille Ḥafsa, veuve de Mohammed .

    Par la suite, sous le califat d’Othmân ibn Affân, (r. 644-656), on remarque différentes prononciations de certains mots du Coran selon l’origine des récitateurs. Le calife Othmân, percevant les risques de division, aurait alors décidé de réunir l’ensemble des sourates en un ouvrage (mushaf). Pour ce faire, il demanda à Hafsa de lui faire parvenir ses feuillets du Coran qu’elle gardait depuis la mort d’Abû Bakr et fait préparer alors plusieurs copies.

    vieux coran

    Le Coran dit « d’Othman » à Tachkent. (9e siècle)

    Un comité de calligraphes dont tous les membres renommés connaissaient le Coran par cœur et en intégralité se forme. Par conséquent, quelques copies sont alors réalisées du 1er livre écrit en arabe, le Coran.

     

    Après quoi à partir des premiers exemplaires du Coran, des copies sont réalisées dans plusieurs pays.

     

    Chaque calligraphe apportant une nuance graphique locale (comme j’en ai parlé ici dans les origines de la calligraphie et aussi dans les différents styles).