Accueil » Origines de la Calligraphie arabe

Origines de la Calligraphie arabe

Aucune langue n’a eu le destin de cette harmonie entre l’âme, le mot et la calligraphie
comme cela est dans la langue arabe

Goethe

D’où vient cet art ? Pourquoi et comment a t’il évolué ?
Brève présentation et retour aux origines …

La calligraphie qu’est-ce que c’est ?

Par “Calligraphie arabe” il faut entendre “Calligraphie de la langue arabe”. D’ailleurs on pourrait même parler de calligraphie arabo-perso-ottomane.

Littéralement, la définition de la “calligraphie” est l’art de bien former les caractères d’écriture. Provenant du grec κάλλος (kállos qui signifie « beau ») et γραφεĩν (grapheîn, qui veut dire « écrire »).

Presque toutes les civilisations qui pratiquent l’écriture ont développé un art autour de la calligraphie. Certes certaines sont plus connues et développées que d’autres. Par exemple parmi les plus connues, on retrouve : la calligraphie japonaise, la calligraphie hébraïque et la calligraphie arabe.

Effectivement pour un novice, ces différentes calligraphies peuvent d’ailleurs se ressembler fortement… Ainsi on ne distingue pas forcément les variations d’un style à un autre.

Pour en savoir d’avantage concernant la langue arabe, je vous invite à visionner ces quelques vidéos ici reprenant les bases de la calligraphie arabe . 🎁

Cet art, qui a aussi transcrit d’autres langues ayant adopté le même alphabet (comme le persan ou le turc), nous invite donc à un véritable voyage à travers l’Histoire.

Saviez-vous qu’avant le 7e siècle, les lettres arabes existent déjà ?

Cependant elles étaient sommairement taillées la plupart du temps dans de la pierre. L’arabe était une langue plutôt d’usage oral. C’est réellement avec l’apparition de l’ère musulmane, accompagnée d’une nécessité de retranscription administrative que l’écrit va se développer.

Un lien intime avec la religion…

En effet, la calligraphie arabe prend ses origines dans la religion. Après l’Hégire (622), la «calligraphie arabe» d’abord limitée aux pays arabes, devient une «calligraphie islamique». Avec une nécessité de rendre plus aisée la lecture du Coran.

Pour savoir comment a été retranscrit et rassemblé le Coran,
lire cet article ici “Califes du 7e siècle et premiers écrits religieux

Les musulmans vont alors cherché à travers cet art, une façon de faire du dernier livre sacré révélé (le Coran), un modèle de beauté physique, à l’image de la beauté de son contenu spirituel.

Bien que la calligraphie arabe ne sous-entend pas obligatoirement “ayant un sens religieux” et un caractère sacré dans ce qui est écrit, les 2 sont intimement liés d’un point de vue historique. Quand on parle des origines de la calligraphie arabe, on ne peut nier le côté religieux et en faire abstraction.

Par la suite, cet art ne va cesser d’évoluer et de s’enrichir au gré de l’extension de l’Islam en donnant naissance à différents styles de calligraphie arabe… jusqu’à connaître un véritable essor.